• Louise Moaty | La chute

    Chute / libre / décomposée

  • Louise Lecarbet | Au débotté

    petite fille des villes déposée dans un coin
    de ferme, de boue

  • Hortense Gauthier | Poèmes improvisés en marchant | 2

    Trois poèmes improvisés en marchant : poème qui grimpe, poème du sommet et poème de l’arrivée.

  • Toutes les fois qu’elle vient me voir, elle veut me raconter une histoire.

    Plier une hirondelle, de Margret Kreidl

  • Hortense Gauthier | Poèmes improvisés en marchant | 3

    Une série de poèmes improvisés en marchant : Poème - France - profonde / Poème bitumé / Poème - soleil - plombé

  • Sylvain Jamet | Les nostalgiques

    Trois poèmes où il est question d’une jambe coupée, du jour perdu et d’une forme muette étendue dans la neige.

  • Apolline Brechotteau | Sinon le début de l’histoire serait la fin de l’histoire

    Le petit mot de James, tracé d’une écriture incorrecte et malhabile. Il était bien là, vivant sous mes doigts. Et ses mots ont trouvé ma mémoire.

  • Gérard Cartier | L’œil de la mouche

    à propos de : Le Dissident secret - Un portrait de Claude Ollier, de Christian Rosset (Hippocampe, 2020)

  • Christophe Grossi | La ville soûle

    Habiter les verbes partir et revenir, en nommant le lieu où tout commence et celui où tout se termine — Un extrait du livre qui vient de paraître chez Publie.net

  • Lorenzo Foltran | Poèmes

    Trois poèmes où l’on retrouve des thématiques chères à l’auteur : l’exil volontaire, l’éloignement du pays natal ; mais aussi le jeu vidéo en tant qu’antithèse de la distance, pouvoirs de la simulation.

  • Nicolas Struve | Hier soir (Vie bonne)

    On trouvera ici des extraits d’un livre plutôt bref. Heureusement, il est écrit comme pourrait le faire ce pêcheur marseillais dont la sardine bouchait l’entrée du vieux port. Cela lui donne du volume.

  • Poésies sourdes : histoire, créations, traductions

    La poésie en LSF (langue des signes française) est tout entière, histoire, créations, traductions, etc., dans le n°11 de la revue GPS, « Poésies sourdes, Les enjeux des traductions en LSF »

  • Géraldine Geay | Nouages

    Passage de poèmes chronologiques pris dans le temps variable et résistant à l’attelage, fermés ou s’assouplissant, roulant vers la suite. Écrits sur téléphone ou sur carnet. On peut observer des raccords.

  • "J’ai le droit de parler" | Pascal Gibourg

    Mâcher un énoncé, le remâcher, le comprendre, le mécomprendre, le libérer.

  • Thomas Pietrois-Chabassier | L’invention de la danse

    Il était toutes les heures du jour et de la nuit, du monde et de sa suite, les corps se diluaient dans les rêves que nous finissions par devenir les uns pour les autres.

  • Jamais engagé, toujours promis : l’amour décomposé de Persée pour Andromède

    Andrea Inglese trouve dans le tableau "Persée délivrant Andromède" de Piero Cosimo une image pour soutenir son examen de la genèse, de la vie et de la déréliction d’un amour qui l’aura conduit au bord de l’abîme.

  • Hortense Gauthier | Poèmes improvisés en marchant | 1

    Deux enregistrements de poèmes improvisés en marchant : poème de montée/poème de descente.

  • Fabien Neyrat | Retour au bord de la mer

    Un écrivain oisif décide de revenir dans son village natal en bord de mer, quitté depuis longtemps. Il ne saisit pas clairement l’origine de cette décision. La maison voisine abrite un peintre, Alberto.

  • Christophe Ségas | Trois poèmes

    Survivre à l’instant. Autoportraits à la deuxième personne.

  • Gérard Cartier | Un livre infini

    La machine de Balpe

  • Etienne Faure | Cinq traversées à pied

    Quelques poèmes à pied pour aller par les rues via la ville à son tour traversée d’inextricables vies, nostalgies humaines, à marcher, dériver, recourir au fil conducteur de l’errance, et se mettre en mouvement pour de vrai, à la verticale...

  • Laurent Herrou | Chronique de la violence ordinaire

    Un accrochage sur une route de campagne entre deux véhicules. L’auteur est au volant, la violence, autour de lui — et en lui.

  • Suzanne Doppelt | Meta donna

    "Meta donna", de Suzanne Doppelt, une variation sur la tarentelle, par Cécile Dutheil de la Rochère

  • Patricia Cros | Notes prises près d’un mur à la campagne

    Le regard fouisseur d’espace
    là où justement il n’y en a pas
    à moins que
    l’ouverture des brèches
    par pulsion occulaire

  • Antoine Bertot | Poèmes

    Des poèmes écrits en compagnie de photographies, afin de poursuivre le regard et de l’étendre à la main.

Myriam Oh | J’ARRIVE (tu peux mettre la table)

Le poème est promesse. Action. Il arrive. Il est là. Il va l’être. Il te parle déjà. L’entends-tu ?

Covid et méridien provisoire

Une réponse à fleur de peau – fleur de vie – d’Anne Mulpas à une demande de texte pour le dossier Confinements

Un théâtre vide

Une soirée prévue à l’Etoile du Nord, malheureusement reportée.
Par Gilles Marchand

La Verrerie

Roman de Mènis Koumandarèas

Paris 18, épisode 3

par Eugène Savitzkaya, texte adressé aux acteurs de la Cie Résonances, notes pour une composition prochaine

Philippe Barma | Sur la pierre des Rutènes

Déambulation dans la cathédrale de Rodez ; une vague réminiscence du mythe d’Orphée ; l’outrenoir de Pierre Soulages dont le musée se situe non loin de cette cathédrale avec le Café Broussy.

Vhan Olsen Dombo | Partout des feux

en résidence au théâtre de Brétigny-sur-Orge — poème contribution au dossier thématique Confinements

Un nécessaire engagement avec Barbara Stiegler

Comment une intellectuelle philosophe fait le chemin de la pensée vers l’action. Un récit de Barbara Stiegler par Claudine Galea

La mort d’un écrivain

Supprimer un mot d’une langue — Hommage à Vassilis Alexakis, par Sabyl Ghoussoub

Impressions confinées

par Sabyl Ghoussoub, en résidence à la librairie Atout Livre (Paris) — Confinement, roman, photographie iranienne

Covid et méridien provisoire

Une réponse en forme de lettre et à fleur de peau – fleur de vie – d’Anne Mulpas à une demande de texte pour le dossier Confinements

Benoît Artige | Figures libres, L’Enfant Jésus

Ils fêtaient les Rois avec quelques jours de retard et l’épiphanie ce fut moi...

Vendredi et d’autres jours 7/

Cécile Wajsbrot à la librairie Vendredi (Paris) — Suite de l’entretien avec Julien Viteau.

Et puis prendre l’air

Poèmes en prose d’Étienne Faure

Paris 18, épisode 2

par Eugène Savitzkaya, texte adressé aux acteurs de la Cie Résonances, notes pour une composition prochaine

Marseille c’est tout le monde

Le livre de Frédéric Valabrègue paru à l’automne dernier raconte un Marseille complexe, démoli par la spéculation immobilière et l’impéritie politique.
Par Claudine Galea

On perçoit l’étincelle

par Antonin Crenn — Décembre au lycée Charles-de-Gaulle : puisque l’inspiration n’existe pas, on est patients et on travaille.

Pierre Drogi | pour alexis : dérive résidu rémanence

Un poème inédit de Pierre Drogi

Le Dictionnaire amoureux vers 2021

Lisa Ginzburg au lycée Suger (Saint-Denis)

Deuxième mille

Poèmes de Patrick Varetz

Eugène Savitzkaya | Paris 18, épisode 1

Premier épisode d’un texte adressé aux acteurs de la Cie Résonances, notes pour une composition prochaine