journal

Une planète sans ennemi

Éric Pessan, en résidence à l’Observatoire de l’espace — Quelques questions qui agitent l’esprit d’un auteur durant l’écriture de son roman

MAN-chronique n°10

Isabelle Jarry assiste, dans la chapelle du château de St-Germain-en-Laye, à une répétition de l’ensemble Calliopée, jouant une œuvre composée par Kryštof Mařatka avec des flûtes préhistoriques

François Durif | À ma sœur

Depuis le 18 mai, je tiens le journal d’un plâtrier en vue de l’opération "à ciel ouvert - chantier interdit au public" qui aura lieu du 15 au 26 juin au Générateur.

Mai

Amélie Lucas-Gary, La Belle Vie, journal virtuel d’une résidence à la Villa Belleville, 9

François Durif | Simple toilette

Quand je disais aux gens que je travaillais dans les pompes funèbres, la plupart pensaient que j’étais celui qui maquille les morts, eu égard à mon passé aux Beaux-Arts.

La plus grande honte de l’univers

De l’influence de la littérature dite "de genre" sur le désir d’écriture et le regard porté au monde.

Disparition d’un être vivant à vingt-cinq têtes

Estelle-Sarah Bulle, journal de résidence en temps de confinement

François Durif | Temps d’écran

"Quoi que tu fasses, fais autre chose." Robert Filliou

Avril

Amélie Lucas-Gary, La Belle Vie, journal virtuel d’une résidence à la Villa Belleville, 8

François Durif | (A)ssujetissement

Se relire, c’est pas toujours marrant. La prochaine fois, je vous montrerai mes mouches en papier.

MAN-chronique n°8

Isabelle Jarry découvre le centre des archives du musée d’Archéologie nationale (St-Germain-en-Laye)

François Durif | Signe de vie

À cette minute, j’ai tout à apprendre de l’être de la mouche.

Milène Tournier | Jours et Nuits, confinement

Rêves d’appartement, confiner l’infini.
Dehors, la ville de maximum une heure, le ciel d’un kilomètre.

Mars Mars

Amélie Lucas-Gary, La Belle Vie, journal d’une résidence à la Villa Belleville, 7

François Durif | Pas et la mouche

"Point de cantiques : tenir le pas gagné." Rimbaud

dessiner une lang muette (2)

extrait de « Refonder - journal 1990-2014 »

dessiner des signes me permet une langue muette

extrait de « Refonder - journal 1990-2014 »

Confinement et résidence d’écriture

Éric Pessan à l’Observatoire de l’espace — De l’effet du confinement sur l’impossibilité de l’écriture et des effets du Covid-19 sur la conquête martienne

François Durif | On se tient

On est là. On se tient. On ne fait pas semblant d’être seul.

"Mais comment ça se fait qu’on doive encore parler de ça ?"

Journal de résidence d’Estelle-Sarah Bulle. Séance 7. Avec les élèves de CAP Coiffure du lycée Fernand-et-Nadia-Léger (Argenteuil)

Fourmi ou clandestin ?

Bruno Allain au CRTH (Paris) — Bruissement du monde et insomnie

Février

Amélie Lucas-Gary, La Belle Vie, journal d’une résidence à la Villa Belleville, 6

Le futur était déjà là autrefois

Eric Pessan à l’Observatoire de l’espace — De la prolifération des satellites et de celle d’un coronavirus tombant à point

François Durif | Danse de Saint-Guy

Ceci n’est pas un compte-rendu. Pas de compte à rendre. Encore un pas.

La Chapelle, ville sauvage ?

Par Marin Schaffner — Retour sur la projection-discussion de "Detroit ville sauvage" au Rideau rouge, le 20 février 2020

François Durif | Mourir content

Parmi les figures qui s’immiscent dans le rêve d’un récit qui me vient par bribes, il y a celle, aimée, de ma grand-mère.

Une civilisation sous cloche

Et si la tempête Xynthia soufflait sur Mars ? — par Éric Pessan au CNES

MAN-chronique n°7

Où Isabelle Jarry, submergée par le labyrinthe où elle s’est engagée, adopte un nouveau mode de récit, plus personnel et aléatoire, au fil de son cheminement dans le musée d’Archéologie

François Durif | Tête penchée

Il suffit d’un mot, d’une image, et tout revient. Il n’y a plus qu’à débobiner.

Marina Salzmann | EN CACANIE (2/3)

Mitteleuropa : il est des fins aux allures de fête.

"C’est quand même lourd, toute cette histoire"

Journal de résidence d’Estelle-Sarah Bulle. Séance 3. Avec les élèves de CAP Coiffure du lycée Fernand-et-Nadia-Léger (Argenteuil)

François Durif | Pas de souci

Aucune envie de forcer le trait ou d’appuyer sur le stylet. Une écriture faite de réminiscences, le chemin est encore long, il me faut apprendre la patience.

"Mais je suis une enfant, Madame !"

Journal de résidence d’Estelle-Sarah Bulle. Séance 1. Avec les élèves de CAP Coiffure du lycée Fernand-et-Nadia-Léger (Argenteuil)

François Durif | Un beau métier

Chaque semaine, c’est comme si je vous remettais ma copie. C’est pas que je pisse la copie, mais c’est vrai aussi que ça me tient à la verticale.

Décembre

Amélie Lucas-Gary, La Belle Vie, journal d’une résidence à la Villa Belleville, 4

François Durif | Jour de l’An

An 20. Jour 2. Pas de vœux. Pas de veine.

Olivier Steiner | Le diable Lothar

1999 est mon annus horribilis — chronique au château de Versailles

François Durif | Tout ça

C’est comme si je tentais d’épuiser par le récit ce que j’ai laissé là-bas, à L’Autre Rive. Tout ce temps mis de côté, maintenant, je le dilapide.

Martin Page | « Rendre un peu de ce que le monde nous donne »

Journal de résidence au lycée des Pannevelles (Provins, 77)

François Durif | Chaud et froid

"Terrain trouvé, vient l’opération déplacement." H. M. 

Octobre

Amélie Lucas-Gary, La Belle Vie, journal d’une résidence à la Villa Belleville, 2

François Durif | Cul serré

Ce qui suit n’est ni vraiment un journal, ni vraiment un récit. C’est une façon de s’attendre au tournant. Toujours pas trouvé la forme qui m’oblige à sortir du manège.

Septembre

Amélie Lucas-Gary, La Belle Vie, journal d’une résidence à la Villa Belleville, 1

MAN-chronique n°4

Isabelle Jarry part avec Catherine Schwab, conservatrice en charge du Paléolithique au musée d’Archéologie de St-Germain-en-Laye, sur les traces des hommes préhistoriques et des fantasmes qu’ils génèrent

François Durif | Il est parti

Si écrire, c’est ne pas parler, je gagnerai peut-être à me taire - et à ne pas publier au fur et à mesure ce que j’écris. Comme si je cherchais à plaire.

François Durif | Temps compté

À un moment donné, tout se mélange. Comme si la seule chose dont je disposais, c’était le temps.

MAN-chronique n°3

Isabelle Jarry rencontre Laurent Olivier, conservateur au musée d’Archéologie (St-Germain-en-Laye) pour la période de la Gaule celtique. Où l’on parle d’anthropologie et d’histoire. De Gaulois, bien sûr, et de la mythologie qui s’attache à nos "ancêtres".

François Durif | Quel jour je suis ?

"Le passé télescopé par le présent." W.B.

Martin Page | Sur le bord de Provins

La résidence commence…

MAN-chronique n°1

Isabelle Jarry sur les traces du récit préhistorique, ou comment la fiction s’immisce dans l’invention des temps anciens — au musée d’Archéologie nationale de St-Germain-en-Laye

Du travail

« Il n’est rien de plus attractif que l’absence d’inspiration », Jean-Pascal Dubost

Les Vers de la Terre

Lucien Suel /Journaux 2007-2017

Journal sonore, une exploration

Un journal sonore mensuel de Sereine Berlottier, écrit et composé en collaboration avec Jean-Yves Bernhard

Journal sonore, une exploration : épisode 1 (mai )

Carnet de notes sonore de Sereine Berlottier, en collaboration avec le musicien Jean-Yves Bernhard.

Journal sonore, une exploration : épisode 2 (juin)

Carnet de notes sonore de Sereine Berlottier, en collaboration avec le musicien Jean-Yves Bernhard.

Journal sonore, une exploration : épisode 3 (juillet)

Carnet de notes sonore de Sereine Berlottier en collaboration avec le musicien Jean-Yves Bernhard

Journal sonore, une exploration : épisode 4 (août)

Carnet de notes sonore de Sereine Berlottier, en collaboration avec le musicien Jean-Yves Bernhard.