bibliothèques

nos bibliothèques, celles des autres – ce qu’on y ajoute, ce qu’on en ramène, comment on y revient...



Rubriques

300 thèmes pour une bibliothèque, par Emmanuel Rabu

Articles

Chantier, Marie de Quatrebarbes – Résidence à la Maison Julien Gracq – Troisième semaine

(Pour saluer Michel Chaillou) l’art de la variation romanesque avec matériau littérature.

Lolita, en juillet près de chez moi.

Variation autour du premier chapitre du roman de Virginia Woolf, To the Lighthouse

des livres qui ne traînent pas, et découverte de Virginia Woolf

Réédition d’un ouvrage paru en 1934 (éditions des Malassis).

François Bon, Autobiographie des objets, Le Seuil, 2012.

Jean-Pierre Moussaron est décédé ce 2 octobre 2012

Livres lus par M. de Sade dans le donjon de Vincennes, cellule n° 6, entre 1778 et 1784.

Et de prendre les feux de bibliothèque comme autant de relances ironiques de la littérature...

Une "causerie" de Pierre Colin-Thibert lors de la soirée de lancement de résidence, le 27 janvier à la Bibliothèque Georges Brassens de Chelles.

Vivre (un poème pour) de Benoît Jacques.

Deuxième colloque international sur Les fins de la littérature, du 17 au 19 novembre à Lille.

texte écrit à l’invitation de Cécile Wajsbrot pour le cycle de rencontres "Écrire la catastrophe, témoignage et fiction"

Une publication des Archives chez Klincksieck et un grand rendez-vous au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme.

Nathalie ou le vocabulaire

Chapitre 8 : dans lequel on pose des questions fondamentales (Pierre Senges)

Rencontre avec Suzanne Doppelt le jeudi 19 mai à 18h30, BnF François Mitterrand.

Jocelyn Bonnerave (post) résidence à la Bibliothèque du Muséum National d’Histoire Naturelle (Paris V)

Philippe Beck en résidence à l’EMA de Vitry-sur-Seine

Entre la porte de Saint-Cloud et la porte de Gentilly (Amina Danton en résidence)

Des effets du tourisme sur la poésie : extraits d’un entretien d’Yves Bonnefoy avec Paul de Sinéty, datant de 1994

De la part de l’écrivain malien Ibrahima Aya.

Voilà le sort de l’Homme : rester suspendu à sa propre fin en attendant la suite, n’être sauvé qu’en se pendant à ses propres os.

la phrase de la semaine, Andrea Zanzotto

En prélude à une résidence à l’Institut National de l’Audiovisuel, quelques lignes écrites par Thomas de Quincey – dans lesquelles il est question d’archives, d’abondance de documents, d’appétit de lecteur et d’existence brève.

"La ville habite la ville." (Pierre Ménard)

Revue de blogs et dispersions dans le livre de Claro

Réédition du livre de Jacques Abeille.

Parution du Livre des esquisses & de Sur la route, le rouleau original.

« Ne rien expliquer, mais prononcer juste. » Philippe Jaccottet

Roman de Ramon Sender (éditions Attila)

René Crevel / "Elle ne suffit pas l’éloquence".

Une anthologie de la poésie du Tout-monde

« Il y a donc un livre qui lit dans mes pensées ». H. C.

Le livre en boîte de B.S. Johnson.

« La lecture est au seuil de la vie spirituelle ; elle ne la constitue pas. » M. Proust.

À la rencontre du prix Nobel de littérature 2009.

Bonsoir les choses d’ici-bas, roman d’Antonio Lobo Antunes (Christian Bourgois, 2005).

« Rencontre de mes réflexions et de mes souvenirs ; de mes vieux thèmes existentiels et esthétiques. » M. K.

Présenté par Laurent Albarracin aux éditions des Vanneaux.

Préface au roman de Jean Renaud, L’amour exaspéré.

Une lecture de Un hymne à la paix (16 fois)} de Laurent Grisel.

Texte inédit sur la mémoire de la BnF.

« ce qu’on ramène d’une lecture »

Une bibliothèque de lecture publique.

Ce matin, roman de Sébastien Rongier, vient de paraître chez Flammarion.

Compte rendu par Cathie Barreau.

Une vie imaginaire

Lorsque j’ai lu L’Amant, j’étais sidérée...

Notes sur des parutions récentes de publie.net.

en raison des lettres de Jacques Villeglé

Sur le Journal de Virginia Woolf et les Carnets de Marina Tsvetaeva.

Lectures, comptes rendus, articles.

À propos de la littérature française au présent et de la collection écrivains au présent chez Bordas

Michèle Sales, Avenue de la mer (éditions de l’Atelier In8).

Une traversée du temps bibliothécaire de Tatiana Trouvé (2)

« Il fut un jour où la vie… »

Une traversée du temps bibliothécaire de Tatiana Trouvé (1)

D’Ingeborg Bachmann à Katja Lange-Müller.

Ô mort, attends-moi à la porte de la Mer (Murale)

Regarde de tous tes yeux, regarde, l’angle inférieur gauche du patio du musée des Beaux-Arts de Nantes

Des Vagues de Virginia Woolf aux Cheveux blancs de Furui.

L’auteur du Sergent dans la neige est mort lundi dernier.

Et cela vous donne, sur les autres, certaine élégance incomparable, et la beauté des décisions intempestives. Lettre au général Instin.

« Chers et bons prophètes, n’attisez pas dans nos âmes les sentiments élevés et humains et ne faites aucune tentative pour nous rendre meilleurs… »

Entretien de Jean-Marie Barnaud et Philippe Rahmy.

et la question : « Comment vivre en poésie ? »

22 mai 1808-22 mai 2008, un voyage de déjà deux cents ans.

Parution du Cahier Claude Simon N°3, consacré en particulier aux rapports entre Sartre et Claude Simon.

D’une nouvelle de l’Encyclopédie des morts.

Entrez dans la matrice. Par Sébastien Rongier

Une bombe au concours de l’ENS.

68 a duré de 65 à 71, mais on y est arrivé quand même.

Avoir presque vingt ans en mai 68.

Phrase de la semaine : Aimé Césaire

Devant la statue du général Barbanègre et au-devant du Général Instin

Isidore Ducasse cancre vs Gustave Hinstin professeur

Entretien avec Aharon Appelfeld.

(du plomb à l’encre numérique)

Chronique d’atelier, texte inédit, à suivre.

Dans "Surpris par la nuit", vendredi 29 février.

20 mai 2008, pour clore la saison 2007-2008 du Cycle remue.net "hors les murs", au Théâtre Cerise/Café Reflets, Paris 2ème, entretien de Jean-Marie Barnaud et Philippe Rahmy.

Lettre à Nelson Algren du vendredi 17 octobre 1947.

La littérature c’est « penser avec des mots ».

Réouverture après travaux Galilée), un "grand cahier" (Le Bleu du ciel) et un colloque "Michel Deguy, l’allégresse pensive" (Belin)

les petites banderoles dans le grand vent des ponts

À propos de Requiem pour un alpiniste de Mario Rigoni Stern.

à propos de "La poésie entière est préposition"

« la littérature naît de la vie, qu’il lui revient d’éclairer ».

Imaginaires et imaginations cartographiques

à propos de Dominique Quélen

De l’œuvre et des personnages romanesques d’Oser Warszawski.

Une photographie de Lynne Cohen Untitled et avec chien

Alors une tendresse m’a prise, et j’ai reconnu l’annonciation de la pitié. (H. C.)

Un détail d’une sculpture de faune avec une lecture du Faune de Nathaniel Hawthorne.

L’emballement d’un texte poétique.

Jean Onimus est mort le 3 août dernier à Valbonne, à l’âge de 98 ans. On voudrait redire ici comment la parole inspirée de ce professeur révéla à beaucoup que le rapport à la littérature et au poème est d’abord une question d’existence.

A l’occasion de la publication de sa correspondance, il est peut-être temps de lire ou relire l’oeuvre de Violette Leduc

Le roi vient quand il veut. Propos sur la littérature de Pierre Michon (Albin Michel, 2007).

Images d’un voyage dans des mondes avec C. Linné, P-A Gette, J-P Thibeau, etc.

Ce n’est pas tant l’imagination prodigieuse de Murakami qui tient ses romans, mais cette faculté qu’il a de lier l’impossible au monde quotidien comme si de rien n’était.

Gallimard vient de publier la correspondance entre René Char et Albert Camus.

Rêves de bonheur devant “l’île pour mauvaises herbes” de Simon Starling et questions sur « l’art social » aujourd’hui.

Les derniers journaux de William Burroughs réunis en poche chez Bourgois.

Opérer des “affinités électives” avec des pratiques artistiques actuelles pour lire une “inscription” dans un tableau de Philippe de Champaigne.

Un essai qui vient de paraître aux éditions Klincksieck, extrait.

Pour témoigner de l’activité de lecteur d’André du Bouchet, une lettre de Jean Hélion à André du Bouchet, et un texte d’André du Bouchet sur l’activité critique. Extraits de la revue l’Etrangère.

Lecture et conférence le vendredi 18 mai 2007 à 20 heures, à l’invitation de la revue Cassandre, au couvent des Récollets, Paris 10e.

Last Dinner, une installation de l’artiste Fabien Verschaere dans le cadre de l’exposition Apocalypse Please à la galerie Rein.

Le dispositif poétique de « La liberté du modèle » à partir de sept photographies plus une de Paul-Armand Gette.

« Je veux venir près de toi. / Je ne trouve vrais / ni la pierre, ni le monde ni les distances. […] » P.H.

Une « théorie des quatre mouvements » à la lecture du Fourier de Patrick Tacussel, L’Imaginaire Radical, et de quatre installations (tables) de Noël Cuin.

Honte à ce qui désenchante le monde, honte à ceux qui n’inventent plus de monstres et ne créent pas, de temps en temps, un dieu, un peuple, un paysage où les arbres s’enracinent au soleil !

Séance du mardi 13 février 2007.

Etude d’œuvres littéraires bien que numériques, cinquième partie. [François Rastier]

Les photographies aériennes de Yannick Lavigne « amplification à mille joies de l’instinct de ciel en chacun »

Etude d’œuvres littéraires bien que numériques.
[François Rastier]

Dans le mouvement par lequel Marcel Broodthaers et Francis Ponge se laissent affranchir à la rebiffe autour d’une même table.

Entretien avec Christine Genin du site Labyrinthe, répertoire de liens vers la littérature.

Images fugitives à Paris, le 22 décembre.

Petit récit de penser IV.

Cinéma et littérature, littérature et cinéma...

Les contres décisifs de Mr Hanta, pilonneur dans "Une trop bruyante solitude" de Bohumil Hrabal

L’amour est juste un mot de quatre lettres. Tout ce que tu nies de l’amour est amour. J.L.

le nihilisme, c’est le point de départ J.L.

Petit récit d’écrire I

Sixième partie du dossier consacré à cet écrivain labyrinthe.

Première partie d’un dossier consacré à cet auteur prolifique

Etude sur La clef de la chapelle est au café d’en face, d’Yvon Le Men

A propos de Codex

Une introduction à la lecture de Bergounioux, par Jean Renaud.

Recueilli par Jean-Baptiste Harang, 1999

Un article de Jean-Baptiste Harang pour Libération pour Je m’en vais en 1999

Entretien avec Jean-Claude Lebrun pour le journal l’Humanité - 1996

Colloque Blanchot, Beaubourg, 11 avril 2002.