Pierre Senges à l’École Estienne (Paris XIII)

image©SergioAquindo

Pierre Senges, né en 1968, est auteur de nombreux ouvrages au statut ambigu, qui ont le point commun d’être tous savants et drôles. Un ample dossier lui est consacré sur remue.net. Pour son prochain texte, Pierre Senges veut retracer l’écriture fictive par un auteur fictif d’une tout aussi fictive Encyclopédie du silence (titre provisoire).
On peut trouver traces sur remue.net de ses précédentes résidences : à l’Institut national de l’Audiovisuel en 2011, au lycée Jacques-Prévert de Boulogne-Billancourt en 2016.

Bibliographie
Il a écrit Veuves au maquillage, Ruines de Rome, Essais fragiles d’aplomb, Géométrie dans la poussière, La Réfutation majeure, Sort l’assassin, entre le spectre, Fragments de Lichtenberg, Études de silhouettes, Achab (Séquelles), tous parus chez Verticales. Mais aussi : des livres en collaboration avec des dessinateurs : Nicolas de Crécy pour Les Aventures de Percival et Les Carnets de Gordon McGuffin, Sergio Aquindo pour Cendres des hommes et des bulletins (Le Tripode, 2017) ; deux essais : L’Idiot et les Hommes de parole (Bayard, collection Archétypes, 2005), et Environs et mesures (Gallimard, collection Le Cabinet des lettrés, 2011) ; ainsi que de nombreuses fictions radiophoniques.

Son projet de résidence
Pierre Senges travaillera sur la forme encyclopédique, avec les élèves en art et industrie graphique. À partir des planches originales de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, il fera découvrir les liens entre encyclopédie et littérature aux élèves de l’école mais aussi à ceux des lycées Corvisart-Tolbiac et Jacques-Decour à Paris, et Joliot-Curie à Dammarie-les-Lys. Il conduira des ateliers d’écriture à partir des contraintes de l’encyclopédie et organisera des restitutions sous forme d’expositions et de rencontres. Il travaillera avec la complicité active de Patrick Pleutin, graphiste, plasticien et professeur à l’école.

La structure d’accueil, l’Ecole Estienne, a aujourd’hui plus de cent vingt ans et continue d’allier tradition et innovation à travers l’ensemble de la chaîne graphique. Dédiée à l’origine à l’imprimerie, l’École Estienne est devenue l’école du design de communication et des arts du livre.