Catherine Froment à la basilique de Saint-Denis (93)

© Léa Dasenka

Artiste pluridisciplinaire, performeuse, Catherine Froment veut écrire une pièce autour des figures féminines présentes dans la Basilique sous la forme de statues, un projet nommé « la vallée des Reines ».
Son site : https://www.catherine-froment.fr/
Elle était en résidence à Mains d’Œuvres (Saint-Ouen) en 2019.

Bibliographie
Elle a publié chez R.R. Écritures : La spectatrice de la vitesse (2012) et Quelque chose peut encore rentrer dans ma vie (2018) ; aux éditions Moires : À force de nous serrer dans les bras (2021).

Son projet de résidence
La basilique de Saint-Denis accueille Catherine Froment afin de valoriser le patrimoine auprès des habitants. En partenariat avec la médiathèque municipale, l’autrice animera des ateliers d’écriture avec les élèves du lycée Suger, les femmes de l’association l’Amicale du Nid et les étudiants du master d’écriture de l’université Paris VIII. Un cycle de conférences-débats avec des historiens et des scientifiques et une lecture-performance des textes produits sont également prévus.

La structure d’accueil
La basilique cathédrale de Saint-Denis est la dernière demeure des rois et reines de France, construite sur la tombe de saint Denis, évêque missionnaire mort vers 250. Œuvre majeure de l’art gothique, l’église accueille plus de 70 gisants médiévaux et tombeaux monumentaux de la Renaissance.

Des statues avec les yeux ouverts pour quoi ?

Un texte de création de Catherine Froment (en résidence à la basilique de Saint-Denis)

Lecture-performance de « La fin des jours, le jour de toute fin »

Samedi 10 décembre 2022 à 16h à la Médiathèque du Centre-ville de Saint-Denis