André Ney

©Liliane Gabrys

J’ai pu rencontrer Monsieur André Ney, qui habite Sarrebourg, grâce à Amitiés tsiganes, association membre de la Fnasat, et à Mme Liliane Gabrys, qui a présenté mon travail aux personnes de Sarrebourg et Forbach, lesquelles ont bien voulu me recevoir.

Le grand-père maternel d’André Ney est venu d’Allemagne en Alsace, où est née la mère d’André.

Le nom de famille du père d’André est Urgargowitch. Sa grand-mère paternelle serait d’origine hongroise. Le père Joseph Valet relève l’existence d’un Pierre Urgargowitch, né en Pologne en 1768, mort à Strasbourg en 1848, qui a été lancier de la garde de Napoléon Ier.

August et Schimmela (en gačkeno-manuš šímlo signifie : cheval blanc, de l’alsacien Schimmel), les parents d’André Ney parlent l’alsacien, et August l’allemand. Ils habitent à Sarrebourg quand les Allemands envahissent la France. Alors que la majeure partie de la famille fuit vers le Sud de la France, Schimmela et August ne partent pas. Leurs filles leur sont enlevées, eux-mêmes sont déportés dans un camp de travail, à Katowice en Pologne, avec leurs deux fils, l’aîné, âgé de treize ans, et le dernier-né, de un an. Ils s’en évaderont dans des conditions rocambolesques, et reviendront par miracle sains et saufs en France.

André Ney est le témoin qui nous raconte ces vies, dramatiques et héroïques. Il est né en 1944, mais ses paroles sont tellement habitées des événements qui ont précédé immédiatement sa naissance qu’elles donnent l’impression que lui-même les a vécus.

Cet enregistrement a été effectué grâce à une bourse de création Brouillon d’un rêve de la Scam.


Xavier Bazot.

Enlevés. Déportés. Évadés.

Première partie du récit d’André Ney dont la famille tsigane fut déportée en Pologne durant la Seconde Guerre mondiale

Transmission de la peur

Deuxième partie du récit d’André Ney dont la famille tsigane fut déportée en Pologne durant la Seconde Guerre mondiale

Ascendants et descendants

Troisième et dernière partie du récit d’André Ney dont la famille tsigane fut déportée en Pologne durant la Seconde Guerre mondiale