Une société de surveillance ?















Mains d’Œuvres, 1, rue Charles Garnier 93400 Saint-Ouen
mardi 24 avril à 19h30 • Entrée libre
Réservation conseillée au 01 40 11 52 36 ou sur resa[at]mainsdoeuvres.org

cycle de conférences proposé par Alexandra Badea dans le cadre de sa résidence

avec Roland Gori, le collectif RYBN et Antoinette Rouvroy
modération : Eric Demey de Mouvement

Nous sommes entrés dans un monde où chaque geste déployé dans l’espace public est enregistré, codifié, paramétré, stocké, archivé.
Comment peut-on effacer nos traces ?
Pourquoi acceptons-nous ce modèle sociétal ? Points forts. Points faibles.
Comment s’opère la surveillance dans l’espace public, dans l’entreprise, à l’école, sur la toile ?
Peut-on parler d’un renforcement du contrôle social et économique ?
Assistons-nous à un phénomène paranoïaque du Big Brother ?
Est-on entré dans l’ère de la surveillance permanente du consommateur ?

- Roland Gori intervient pour le collectif Pas de O de conduite. Il est psychanalyste et professeur de psychologie et de psychopathologie cliniques. Il est l’auteur de nombreux ouvrages de psychanalyse.

- RYBN est un collectif artistique pluridisciplinaire, spécialisé dans la réalisation d’installations, de performances et d’interfaces faisant autant référence aux systèmes codifiés de la représentation artistique (peinture, architecture, contre-cultures) qu’aux phénomènes humains et physiques (géopolitique, socio-économie, perception sensorielle, systèmes cognitifs). Il
est notamment le concepteur du projet Antidataming.

- Antoinette Rouvroy est chercheur qualifié du Fonds National de la Recherche Scientifique au Centre de recherche en Information, Droit et Société, chargée de cours à l’Université de Namur (Régulation et société de l’information) et maître de conférences à l’Université Libre de Bruxelles (Information et société). Elle est l’auteur de Human Genes and Neoliberal Governance, A Foucauldian Critique (Routledge-Cavendish, 2008) et de Law, Autonomic Computing and Transformations of Human Agency (Routledge, 2011, avec Mireille Hildebrandt), ainsi que d’une série de travaux portant notamment sur les nouvelles pratiques d’observation, de classification et d’évaluation anticipative des comportements humains fondées sur le numérique, et sur la gouvernementalité algorithmique qui se déploie à la faveur de cette numérisation de la vie (http://works.bepress.com/antoinette_rouvroy/).

2 avril 2012
T T+