Jamais savoir ce que sera la prochaine parole


J’a
(mais savoir ce que sera la prochaine parole)
i dit ce que je voulais dire …

Av
(oir l’air d’une fille du peuple)
ec plaisir, a
(voir dit ce qu’il ne fallait pas dire)
u pr
(ofit)
étexte d
(‘un pour que quoi)
e littérature, d’é
(petits bouts de vérité)
vènements b
(ruit qui court)
iographiques. L’
(intimité)
avoir aux sentiments d
(ans cet état d’esprit)
ébut de
(ssous)
curiosité : e
(criture)
ndormie dans le vide i
(mprononçable)
llisible — ça
(s’enchaine tout droit)
cha
(que phrase ment)
n
(ce unique)
te, à
(ffabule)
la
(limite du chemin)
couleur du ciel qu
(ontinue sur la lancée)
‘on trace, p
(as tellement intellectuel)
our que
(stion d’urgence)
quelque chose sorte de
(bridé)
vienne vo
(lé)
ilà le mot qu
(liché)
e je cherche, qu
(oups de poing dans la vie)
i ne « se laisse pa
(radoxe)
s écrire, pa
(sser à l’acte)
rler », … y’a t
(empête)
oujours à r
(aturer)
epartir à zéro, v
(as-y)
oilà, à
(ccepte le changement)
toi Marion !



MARION

Il y avait une fois Claire et Jean Pierre, j’a
(vais jamais fait ça)
i bossé avec eux, j
(‘ai senti l’aventure en même temps)
e
(suis toujours disposée à tout faire)
rigolais bien, e
(mployer mon corps chaque jour)
t je
(bloque pas sur le fait)
suis actrice ou rien, pas du
(tout)
tout, finalement l
(e moment quand il est là)
a création c
(ur le rebord du monde comme ça)
’est la panique…

C
(a revient au même)
’est un peu in
(itmidant)
quiétant, je t
(u te met si près comme ça)
rouve pas moi, non
(non t’es trop loin)
je
(vais me mettre en face dans ce cas-là)
trouve pas, elle
(éclate de rire)
change de place, a
(h ah ah ah)
llez j’enlève m
(ais me mélange pas avec quelqu’un d’autre)
on machin, he
(cris bien mon nom)
in ? En fait tu
(sais pas grand chose de moi)
peux pas te m
(oi non plus)
mélanger … moi je suis
(actrice et plein de trucs)
là d
(isposée à tout faire)
epuis le début, j
(’ai rencontré Claire et jean pierre à Brie sur Marne)
e bloque pas sur le
(moi et le ça)
fait que j
(’ai mes raisons)
e suis actrice ou rien à un moment où je
(pleure jamais)
venais de finir m
(es débuts dans l’amitié)
on boulot avec Coline Serreau et Benno Besson, je
(me suis tout de suite bien entendu avec Claire)
sais pas p
(ourquoi)
lein d’étoiles dans les yeux je
(tais jeune et tout ça)
suis restée deux ans et un copain peintre déco, Loïc Pallot m’a
(ins dans les poches)
dit, c
(i tu veux te faire trois cachets)
a
(rend fou)
fait peur qu
(omme un outil pointu)
e d’être qu
(rie de rage impuissante)
‘actrice, viens fa
(ut se changer les idées)
ire de l’ignifuge à Brie sur Marne chez Jipanco.

J
(oindre enchainer les images des choses)
e
(tais la seule à désamorcer ses sautes d’humeurs terribles)
me suis hyper entendue avec Claire qu
(i est quand même un dragon)
ant elle s’est tournée vers moi po
(rte des lilas à Paris)
ur me dire allez o
(h les beaux jours !)
n fait Lilas en Scène e
(t moi ça me faisait rigoler)
st-ce que tu crois qu’on
(tre toute attente)
prend l
(’imprimerie d’à côté)
e bâtiment dans lequel on est, c’était une imprimerie à l’époque, et puis v
(ision claire)
oilà, après, t
(orrent des choses)
out est en place, je
(trouve le sens)
connais le lieu comme ma poche, j
(‘ouvre des ateliers)
e dis si on veut être en contact avec les gens du quartier la ville etc, je
(suis là pas là mais là quand même)
viens ici m
(a terra incognita)
e démener dans les dossiers, j’a
(vais fait une kâgne hypokâgne en histoire geo)
i commencé le théâtre après un
(chagrin d’amour immense)
e maitrise sur l
(e moment rien de troublant dans cette suite de coïncidences)
a guerre de hollande e
(t au bout de trois ans le gars me quitte)
ntre 1672 et 1674 à travers la gazette de
(l’extase à l’angoisse)
Théophraste Renaudot — j’étais t
(ombée d’une pensée dans une autre)
rop amoureuse d’un mec à l’école de dessin P
(ressé de se découvrir lui-même)
enninghen, c’e
(croire mourant)
tait super ch
(iant)
aque jour à ses dangers, e
(st-ce que ça vous parle ?)
t il était l
(‘âme et le coeur)
e batteur d
(o you wanna dance ?)
’un groupe de funk qui s’
(est lui maintenant qui fait les vidéos d’Ostermeier)
appelle Malka family, j’a
(dorais ma directrice de mémoire)
i gardé de
(ux fois tomber dans le même panneau merci)
s contacts, p
(uis)
ressée de me découvrir à
(l’aise dans ma peau)
mon tour aussi, je m’
(inscris au cours Florent)
en souviens o
(h les beaux jours !)
n faisait des diagonales e
(n voilà une bonne)
t il fallait d
(ans ce ridicule qui soulage)
ire à quelqu’un vous vous troublez m
(e cherchiez-vous)
adame e
(st-ce seulement de l’électricité)
t changez de visage l
(isez vous dans mes yeux)
es prospérité d
(épourvues de malice)
u vice et l
(à je parle de ma vie personnelle)
es malheur de la vertu …, c
(équence principale)
’était en quatre vingt onze je
(suis en train de me déshabiller)
e pense …

J’ai
(passé le conservatoire)
eu le premier tour, a
(vec mon père)
près j
(e venais d’apprendre que j’étais enceinte)
’ai fa
(tigante à suivre)
illi mo
(n père a toujours eu des redressements fiscaux horribles)
urir en bateau dans le bassin d’Arcachon, il
(était avocat)
faisait d
(u bateau)
es choses dans la vie qu’il n’arrivait pas toujours à
(fortiori)
empêcher n
(otez bien)
i à résoudre, c’é
(rtains évènement échappent aux contrôles)
tait un
(ancien scout marin)
vingt mètres le bateau un chebec d’un mec qu
(oup du destin)
i nous avait offert le vin pou
(voir des relations)
r l’ouverture de Lilas en Scène.

Je
(vois beaucoup mes parents)
suis l’ainée de
(ux frères et une soeur)
trois, m
(es parents)
on sens de l’orientation s
(‘est le fait établi)
ont p
(énibles l’un à l’autre)
lus ensemble, le dernier redressement fiscal a
(rrivé au milieu de la vie)
eu raison de l
(a ligne déjà brisée)
eur amour

J’ai
(‘ai lu Borges oui)
pas honte de dire que j
(avais pas lu Gide et Virginia Woolf)
’ai d
(u coup)
es trous, j’
(ai jamais lu ça)
m’en fou de le dire, et je
(devais avoir neuf ans)
suis directement passée à l’é
(tranger Camus la Métamorphose Kafka)
coute des gens, qu
(elques chose par principe qui ne me vient pas à l’esprit)
and j’sais pas je
(dis j’sais pas)
suis toujours à
(ux prises avec mes inhibitions)
écouter l
(‘émotion c’est tout simple)
e
(dimanche mon père lisait Proust)
s gens qui me p
(eu importe si c’est l’amour ou la haine)
rescrivent des choses.

Dan
(ger)
s le compartiment nuit de
(temps en temps)
s malentendus de
(la vie)
bris de batailles p
(erdues)
ourquoi tu t’arrêtes c
(ur le qui vive)
’est déjà fini ?… I
(am an animal)
l m’arrive des
(trucs étranges)
choses d
(évolues à la sauvagerie)
it-elle a
(la recherche de Mister Goodbar)
vec la main d
(ingues)
evant la bouche, mais p
(eut-être que c’est normal)
as beaucoup, je
(supporte pas de toucher une femme après l’avoir baisée)
combat é
(st-il beau)
normément on tombe ou
(pas loin)
à côté, c
(i on imagine le pire)
et aspect de
(s moments qui durent pas longtemps)
ma personnalité, j’ai
(fait quelque chose qu’il fallait pas ?)
pas envie d
(ans la ruine la construction est incluse)
e le dire, s
(e qui n’est pas prévu)
ans lendemain ça m
(étamorphose grave)
’arrive, des
(rrer la nuit)
choses qu’o
(mment être libre sans être marginal)
n arrive pas à e
(st-il catholique ?)
mpêcher, ouais après un
(spectacle)
e fois tous les mots prononcés p
(erdre la concentration)
ar le fruit de m
(on imagination)
e r
(amasser)
econstruire quoi, p
(asser par un trou dans le mur)
r exemple. P
(ourquoi tu t’arrêtes c’est déjà fini ?)
as d
(ans un autre monde)
es moments qu
(and j’étais jeune)
oiqu’il arrive toute façon qu
(omment être libre sans être marginal)
i d
(onnant donnant)
uraient pas l
(a lumière voyageait sur moi)
ongtemps, j’allais beaucoup en
(cas de problèmes)
f
(aire l’amour derrière un arbre)
orêt de saint-cloud a
(vec ou sans rien)
fin d’être moi-même, d
(u LSD)
es potes, on
(tombait à côté)
se droguait, o
(u pas loin)
allait a
(vec Igor le précédent amoureux de celui qui m’a quitté)
ux étangs de ville d’Avray, à
(bandonner nos richesses nous moquer de tout les sentiments de sécurité)
F
(ausses reposes)
rissons effroi ravissement, m
(ême pas peur)
ais je n’essaye plus d
(u tout les NDS)
e me prendre la tête.

J’ai
(pas de titre)
jamais été que là, suis pas chez moi ici non plus, les
(gens)
mecs à l’atelier savent pas ce que je fais, m
(a place est très bizarre)
e demandent s
(‘est bien faut pas en avoir)
i je travaille, c’est p
(as grave)
eut-être que je
(viens prendre le frais)
fai
(re des expériences)
s rien … tout ce que j’ai dit là est-ce qu
(il était beau ?)
e j
(e sais pas)
’ai dit beaucoup, je
(joue le jeu)
suis s
(ur la défensive)
a parait logique, c
(i ça doit me coûter quelque chose)
‘est p
(reuve d’ingénuité)
as un problème …

J
(oindre et enchainer les images des choses)
e
(tais la seule à désamorcer ses sautes d’humeurs terribles)
me suis hyper entendue avec Claire qu
(i est quand même un dragon)
and elle s’est tournée vers moi po
(rte des lilas à Paris)
ur me dire allez o
(h les beaux jours !)
n fait Lilas en Scène e
(t moi ça me faisait rigoler)
st-ce que tu crois qu’on prend l
(’imprimerie d’à côté)
e bâtiment dans lequel on est …

I
(noubliable)
l y avait une fois Claire et Jean Pierre, j’a
(vais jamais fait ça)
i bossé avec eux, s
(enti l’aventure en même temps)
ubstancielle et pour le
(meilleur)
pire, j
(‘ai toujours été disposée à tout faire)
e rigolais bien, e
(mployer mon corps chaque jour)
t je
(bloque pas sur le fait)
suis actrice ou rien, pas du
(tout)
tout, se
(st pas tout noir tout blanc)
quence principale, je
(suis en train de me déshabiller)
pense, ça
(ns dissimulation)
pourrait f
(inalement la création c’est la panique)
aire le titre d’un spectacle …

12 avril 2020
T T+