Claire Le Michel | mécanique des fluides


paupières soulevées regard brouillé
lenteur du sommeil à quitter la place

voile

la brume envahit tous les espaces
les songes s’évadent dans la plaine

voilure

le brouillard avale les sons et les gestes
le jour blafard tarde à imposer ses tons

vertige

les particules en désordre de l’esprit allongé
les gouttes d’eau des nuages éparpillés

versent

la confusion à tout vent et au dedans
la peau frissonne les herbes frisent

virage

le corps se rassemble en une conscience claire
l’air perd de l’épaisseur pour prendre des couleurs

vive allure

le soleil se pose dans l’œil et sur la terre
tout ce qui vibre s’unit à sa fréquence

vivacité

réunis pour la transe tous toutes
les oiseaux les rivières les arbres

toutes les vies
et ça chante
et ça crie
et je suis

26 novembre 2020
T T+