Février en Préhistoire

Le 1er février, j’ai eu le privilège de bénéficier d’une visite commentée de la passionnante exposition "Prehistomania" au musée de l’Homme, en compagnie de l’équipe du musée de Préhistoire de Nemours. J’y ai découvert l’histoire des relevés archéologiques, véritables Å“uvres d’art, et leur actualité puisque rien, pas même la photographie, ne peut égaler le dialogue entre l’artiste de la Préhistoire et l’artiste contemporain qui s’efforce, des milliers d’années plus tard, de rendre justice àson Å“uvre.

J’ai aussi découvert le travail des "releveuses" de l’ethnologue allemand Léo Frobenius, féministe avant l’heure, qui recrutait surtout des femmes dans son équipe.

Au musée de Préhistoire, fermé pour travaux jusqu’au 26 février, on s’active notamment àrestaurer le moulage du site archéologique d’Étiolles, et l’homme de Cerny a bénéficié d’un petit rafraîchissement (mais en a perdu son gourdin au passage) :

Le travail avec les élèves continue, quoique interrompu par les vacances. En attendant, je répète avec le chanteur et oudiste Abdelhadi el Rharbi pour la lecture musicale du 20 mars àButhiers :


Bref, la vie est belle àNemours, surtout quand il fait beau !

22 février 2024
T T+