(10) Hôpital de la Pitié-Salpêtrière (première visite)

Hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Une ville dans la ville. Des noms de rue. Une église. Une prison. 10 000 personnes y cohabitent (3000 patients ; 7000 personnels soignants). Nous faisons un tour de table. La responsable de la médiathèque a mobilisé une équipe de dix personnes autour du projet. Je retrouve le Docteur V. (elle organise chaque mois des lectures autour de la mort, avec un comédien lumineux, pour sensibiliser autrement les médecins, infirmiers, ergothérapeutes…). Au cours de la réunion, deux hommes, que j’avais croisés, nous rejoignent : « Le service radioactif ». Ils travaillent dans le département « nucléaire » (des patients, en fin de traitement, absorbent des médicaments radioactifs). Leur transpiration pourrait contaminer les carnets : « Il faudra les tester avant de les faire sortir de l’hôpital. » (Le cas échéant, ils seront conservés pendant trois mois, le temps de devenir inoffensifs.) « A quoi sert ce projet ? » lance un homme au regard dur. L’écriture ne va-t-elle pas raviver des moments douloureux ? Je jette les dés.

2 mars 2014
T T+