« Romainville : la ville imaginaire »

Guillermo Pisani termine sa résidence à Passage d’encres.
Dans ce cadre, il a écrit sa nouvelle pièce, Mexico, et mené une action culturelle dans le cadre d’un atelier d’écriture avec des anciens de Romainville autour du thème de la ville imaginaire, avec un double but : produire une forme théâtrale aboutissant dans une lecture / mise en espace au siège de l’association et préparer une publication pour la collection « Trace(s) » des éditions Passage d’encres, intitulée Romainville. Avant le métro.

Arrivés à la fin de l’aventure, nous sommes heureux de partager notre travail lors de trois événements qui se dérouleront au siège de Passage d’encres, grange et patio du 16, rue de Paris, Romainville.


Christiane Dujon de Vaulchier


- Samedi 16 avril 2011, à 17 h. Lecture / mise en espace : « Romainville, ville imaginaire »
Dirigée par Adrien Béal (compagnie Théâtre Déplié). Avec Thomas Moreno, Angélique Zaini et la participation des membres de l’atelier d’écriture.


- Lundi 9 mai à 19 h. Lecture de Mexico, pièce de Guillermo Pisani
Dirigée par l’auteur. Avec Julie Lesgages, Julie Pilod, Régis Royer et Julien Villa.


- Samedi 4 juin, à 17 h 30.
• Lancement de la publication Romainville. Avant le métro
Conception et édition de Christiane Tricoit, directrice de Passage d’encres, en liaison avec Guillermo Pisani. L’ouvrage comprendra, en plus des documents recueillis de l’atelier, des textes et des photographies de / sur des personnalités périphériques – Jean-Pierre Bertin-Maghit, historien, cinéaste et photographe (Paris, auteur de Passage d’encres) - Fulvio Caccia, directeur de l’Observatoire de la diversité culturelle (ODC, Les Lilas) - Raymond Mondet (Nicolas le Jardinier, Romainville) – Jean-Jacques Theulier (Pantin) –, ainsi que des documents.
Exposition
Photographies de Lydia Belostyk, Simone Prouvé et Jean-Claude de Saint-Riquet – graphismes d’Annie Murer à partir de photographies de l’atelier – mobiles (tickets de métro) de Marie-Thérèse Riou.

11 avril 2011
T T+