Calendrier des manifestations

Calendrier des manifestations à l’Achronique, les dimanches de 16h à 17h30 

Au 42, rue du Mont Cenis, 750018 Paris

02. 02. 2020, Poésie et faits divers (3) : Laure Gauthier reçoit Christophe Manon à l’Achronique qui lira des extraits de Pâture de vent (Verdier, 2019) et de Vie & opinions de Gottfried Gröll (Dernier Télégramme, 2017) et parlera de récits « plus ou moins cauchemardesques » ainsi que de sa façon de parvenir à faire se cabrer le récit de façon extrême et lumineuse.

08. 03. 2020, Poésie et faits divers (4) : Laure Gauthier reçoit Arno Bertina pour Des châteaux qui brûlent (Verticales, 2017, Gallimard, 2019) et lira un extrait des Corps caverneux. Cette rencontre sera l’occasion de s’interroger sur l’importance aujourd’hui de ne pas « faire diversion », selon l’expression de Bourdieu, sur le caractère politique de nombreux faits divers et donc d’interroger en quoi la littérature peut nous rendre vigilants.

22. 03. 2020, Poésie et faits divers (5) : Laure Gauthier reçoit Frank Smith pour évoquer son travail autour des faits divers, notamment Le film des questions évoquant un fait divers de mars 2009 : un jeune tueur en masse assassine dix personnes au hasard avant de mettre fin à ses jours. Frank Smith y performera une œuvre nouvelle construite autour de documents sur une prison en Syrie. Cette rencontre sera l’occasion d’interroger le rapport de la poésie au document et aux archives, le lien entre le singulier et le collectif, mais aussi celui entre poésie et politique.

03. 05. 2020, Poésie et faits divers (6) : Laure Gauthier reçoit Marie de Quatrebarbes qui lira des extraits de Voguer (éd. POL, 2019) et parlera de la représentation de la violence en poésie, du fait divers et de sa façon de retravailler ce réel. Voguer évoque un fait divers réel, l’assassinat d’un jeune noir américain, danseur de voguing, et continue le réel du fait divers, en lui redonnant vie et mouvement, en maintenant l’existence et son désir de vie. Cette lecture sera l’occasion d’évoquer la représentation de la violence, la question d’une nouvelle narrativité et de la façon dont la poésie peut se repositionner face au réel singulier et collectif.

FIN DE RESIDENCE : 

29.05.2020 à 20h : Ce sera la soirée de fin de résidence au cours de laquelle des élèves des ateliers d’écriture de Première du Lycée Jules Ferry présenteront certains de leurs travaux et les mettrons en voix. Je lirai également des extraits du livre écrit en résidence « Les corps caverneux »

20.06.2020 à 19h au 113 rue Nationale (Paris 13e), dans l’Atelier de Sylvie Lobato : lecture croisée avec Séverine Daucourt du texte écrit en résidence « Les corps caverneux »

1er janvier 2020
T T+