Lecture d’Armel Veilhan au Triton (Les Lilas, 93)

INVITATION
Le Triton.

Métro Mairie des Lilas

Le jeudi 26 MAI 2016 à 20H

LECTURE (théâtre)

LES HERBES HAUTES

d’Armel Veilhan

avec
Nicole Kaufmann
Armel Veilhan
et la complicité de Joël Jouanneau

dans le cadre de la Résidence d’écriture d’Armel Veilhan au Triton
(région Île-de-France​ -​ Service du livre.)
avec le soutien de la Bibliothèque André Malraux​. ​Les Lilas

Réservation : 01 49 72 83 13 ou par retour de mail
aveilhan[at]gmail.com

Résumé :
Elle est écrivaine. Il est pianiste. Ils ont tous les deux la quarantaine. Ils se sont connus autrefois. Dans l’enfance et l’adolescence. Et puis elle est partie en pension. Leurs chemins se sont éloignés. Séparés. Ils se retrouvent maintenant dans une maison au bord de la mer. Celle de l’enfance où son premier piano est resté intact. C’est le soir. Derrière la fenêtre, ils regardent les herbes hautes. Ils tentent de parler du passé, du présent, du monde. Il lui parle de son livre. Ils essaient de trouver les mots justes pour se raconter leur lien, ce qu’ils sont devenus l’un et l’autre, ce qu’ils sont encore l’un pour l’autre. Le langage se révèle équivoque. Parfois les mots éclairent. D’autres fois ils échouent. Impuissants. Elle devra repartir. Lui restera dans la maison. Il ne s’en absentera plus que pour se rendre à Vienne enregistrer les Nocturnes de Chopin. Désormais quelque chose le retient là. Dans les herbes hautes. Les pierres. La présence de la mer. Mais comment nommer cette chose ? Est-ce l’enfance partagée avec elle un jour, le temps du bonheur ? Est-ce la force de ce seul passé ? Ils s’écriront. Il essaiera de lui dire ce qu’il est en train de vivre. Elle lui écrira le début d’un nouveau voyage. Avec le printemps, infiniment humaine, la conscience de leur lien est revenue.

Photographie Brigitte Badier

21 mai 2016
T T+